Publié par : wanalai | avril 10, 2011

XENOPHOBIE OU DROIT DE PROPRIETE

ALORS QUE PAYS CONTINUE SON CHEMIN VERS

LE MYTHE DE « L’ILE LA PLUS PROCHE DU PARADIS »


SON HISTOIRE,


SA JEUNESSE AU REGARD MÉTISSÉ D’ESPOIR

EN UN AVENIR LOIN DE LEUR ÊTRE TRÈS PROMETTEUR,

ÉPANDAGE ANTI-MOUSTIQUE CONTRE LE CHICUNGUNYA

RÉALISÉ PRES D’UNE ÉCOLE PRIMAIRE AVANT SON OUVERTURE,


L’ÉLECTRICITÉ TROP CHER,


11 % D’AUGMENTATION SUR L’EAU : BIEN TROP CHER,


LE PRIX DU CARBURANT SANS CESSE EN AUGMENTATION : TOUJOURS TROP CHER,

ENCORE BIEN TROP CHER,

CETTE ILE « PROCHE DU PARADIS »

N’EST AUTRE QUE L’ ELDORADOS DE NOTRE  ADULTÈRE.

UN LEURRE

ÉLOIGNANT NOTRE JEUNESSE DU « PARADIS PARTAGE »

CAR COMME CHACUN LE SAIT

LES PAROLES S’ENVOLENT ….

SEULS NOS ACTES EN RÉPONDENT..

…. QUE LEUR LÈGUERONS-NOUS ?

 

 

 

 

Publié par : wanalai | mars 27, 2011

NUCLEAIRE ET SECURITE: DE MURUROA A FUKUSHIMA

Lire la suite de l’article

Extrait du journal « l’hibiscus » d’AIRCALIN (Édition numéro 9  Janvier-Février 2011)

CEPENDANT QUI PAIERA LA FRACTURE ?

D’UNE EAU SATURÉE EN CÉSIUM 137 (Cs-137) ou IODE (I-131)

Source : Wikipedia

A suivre…

MURUROA

QUI NE S’EN SOUVIENDRAIT PAS ?

A suivre…

LES USA VEULENT BOMBARDER FUKUSHIMA


Publié par : wanalai | mars 23, 2011

FUKUSHIMA : NUCLEAIRE POINT ZERO.NC


OU EN SOMMES-NOUS EN NOUVELLE-CALÉDONIE ?

BULLETIN ENVIRONNEMENTAL A COMPTER DU 13 MARS 2011

Publié par : wanalai | mars 22, 2011

FUKUSHIMA : NUCLEAIRE POINT ZERO.FR

JAPON : SÉISME DU 11 MARS 2011 ET SES CONSÉQUENCES SUR LA CENTRALE NUCLÉAIRE DE FUKUSHIMA


Publié par : wanalai | mars 12, 2011

HEARTHQUAKE ET TSUNAMI AU JAPON

JE SUIS ARRIVÉE CE JOUR 11 MARS 2011 A OSAKA EN MISSION POUR MA COMPAGNIE.

LES VALISES A PEINE POSÉES, LES SECOUSSES DU TREMBLEMENT DE TERRE

SITUE A ENVIRON 6OO KMS AU NORD D’ICI, SE FONT RESSENTIR

SELON L’U.S.G.S INFORMATION CENTER


DU 14EME ETAGE DE MA CHAMBRE D’UN HOTEL D’UNE TRENTAINE DE NIVEAUX

J’AI L’IMPRESSION D’ÊTRE DANS UN VOILIER AUX PROXIMITÉS D’UNE ZONE DÉPRESSIONNAIRE.

LE BATEAU TANGUE, LA COQUE ÉMET DES CRAQUEMENTS QUI CESSENT UN MOMENT,

POUR REPRENDRE PRESQUE INSTANTANÉMENT

DANS LE COULOIR UN EMPLOYÉ DE L’HÔTEL ME DIT QUE LES ASCENSEURS SONT BLOQUES

JE DÉVALE LES ESCALIERS DE SECOURS (JE NE SUIS PAS SEULES) POUR ME RENDRE COMPTE DU PHÉNOMÈNE A PARTIR DU LOBBY

SITUE AU 1er ÉTAGE. D’ICI, LES SECOUSSES SE FONT MOINS SENSIBLES.

SELON L’U.S.G.S INFORMATION CENTER

LA CHAINE DE TÉLÉVISION N.H.K DIFFUSE EN BOUCLE DES APPELS A ÉVACUER LES COTES,

ANNONÇANT DES VAGUES MESURANT DE 4 Mètres A 10 Mètres de HAUTEUR

LES IMAGES SONT DÉSASTREUSES, CATASTROPHIQUES,

UN DE DÉPÔT DE GAZ, UNE CENTRALE ÉLECTRIQUE EST EN TRAIN D’EXPLOSER, LES FLAMMES SONT ÉNORMES.

C’EST HORRIBLE. DES MILLIERS DE VÉHICULES SONT EMPORTÉES PAR LES MASSES D’EAU…

SELON RADIO FRANCE

ET ÇA CONTINUE

DES RÉPLIQUES QUI NE FERONT QU’AMPLIFIER LA SITUATION

SANS PARLER DE LA CENTRALE NUCLÉAIRE DE FUKUSHIMA QUI CONTINUE D’ÊTRE ENFLAMMÉE

OBLIGEANT LA PRÉFECTURE A DEMANDER L’ÉVACUATION DE LA POPULATION DANS UN RAYON DE 10KMS

RISQUANT DE METTRE EN DIFFICULTÉ UNE SECONDE UNITÉ

 

Dimanche 13 mars 2011. A Osaka c’est le calme.

DEUX JOURS APRÈS LA SECOUSSE DE MAGNITUDE 8.9 ET LE TSUNAMI,

L’USINE DE FUKUSHIMA CONTINUE DE CRACHER SES GAZ NUCLÉAIRES,

FACE AU RISQUE DE SURCHAUFFE DES UNITÉS LA POPULATION A ÉVACUÉ DANS UN RAYON DE 20 KMS.

Lundi 14 mars 2011. Nous rentrons demain sur Nouméa.

 

 


EN CE JEUDI 3 MARS 2011, NOMBREUSES ONT ÉTÉ LES TENTATIVES DE L’ÉVALUATRICE DE L’UNION INTERNATIONALE POUR LA CONSERVATION DE LA NATURE (U.I.C.N), JOSÉPHINE LANGLEY, AFIN D’ ÉCHANGER AVEC LES ASSOCIATIONS ÉCOLOGIQUES

JOSÉPHINE LANGLEY AUX COTES DE LA MAIRESSE DE LA COMMUNE DE FARINO, GHISLAINE ARLY,

ACCUEILLANT INATTENDUES, LE GESTE COUTUMIER DES REPRÉSENTANTS DE LA ZONE CÔTIÈRE OUEST DE L’ILE


LES PÊCHEUSES DE CRABES TRADITIONNELLES S’INQUIÉTANT

DES INSTALLATIONS DE FERMES D’ÉLEVAGES DE CRABES,

LA COLÈRE DES KANAKS FACE AUX RISQUES D’EXTINCTION DE LEURS CULTURES ET SIGNES IDENTITAIRES

OU AUX SACCAGES DE LA ROUSSETTE (ESPÈCE ENDÉMIQUE),

AUX DESTRUCTIONS MASSIVES ET SAUVAGES DE LEURS ENVIRONNEMENTS…

LE MANQUE DE RECONNAISSANCE, LE MANQUE DE MOYENS DE FONCTIONNEMENT,

L’ABSENCE D’OUTIL DE CONTRÔLE ET SURVEILLANCE, LA DILAPIDATION DES MOYENS PAR LES GROSSES ONGs,

LE NON RESPECT DE LA RÈGLEMENTATION ENVIRONNEMENTAL…

LA DÉTRESSE DES POPULATIONS FACE AU NON SENS DES AUTORISATIONS OCTROYÉES AUX CONSTRUCTIONS

SANS MAITRISE AUCUNE DES PROBLÉMATIQUES D’ASSAINISSEMENT OU RESPECT DES CLANS DU BORD DE MER,

FACE AUX MANIPULATIONS…

OLETI MADAME LANGLEY POUR VOTRE DÉTERMINATION A VOULOIR NOUS ENTENDRE,

POUR VOTRE PATIENCE FACE A LA RAGE DES ÉCOLOGISTES,

OLETI MADAME LANGLEY DE NOUS AVOIR ÉCOUTE ET ÉCHANGÉ SUR NOS MAUX AVEC AUTANT D’HUMILITÉ,

 

POUR NOS GÉNÉRATIONS FUTURES

OLETI MADAME LANGLEY

A Suivre…

Publié par : wanalai | février 17, 2011

MNEMOTECHNIQUE: UN BON MOYEN DE PRESERVER LA MEMOIRE

Au hasard de mes chemins, comme la plupart des gens, j’ai accumule des photos et des ouvrages qui font le bonheur de mes lectures et conservent mes souvenirs. Tout comme font la plupart des gens, ils sont fièrement ranges sur mes étagères.

JE VOUS PRÉSENTE MA SŒUR « MIMI » QUI N’EST PLUS DE CE MONDE

ET L’UNE DE SES FILLES


L’ŒIL DE LA SAGESSE


UN BEL OUVRAGE QUE L’ON M’AVAIT OFFERT POUR MON ANNIVERSAIRE


PIQUE-NIQUE EN FAMILLE


NOTRE ÉQUILIBRE


UN OUVRAGE QUE L’ON M’A OFFERT. A MON TOUR JE VOUS OFFRE CES QUELQUES MOTS DÉDICACÉS :

« COMMENCER, C’EST DÉJÀ FAIRE LA MOITIE DE LA TÂCHE »

SUR LE CHEMIN DE MES VOYAGES


UN AMI M’OFFRE CET OUVRAGE


LE DÉVELOPPEMENT DURABLE COMME ON LE DIT CHEZ NOUS


JE VOUS PRÉSENTE  MA SŒUR,

VOYAGER LUI A PERMIS D’ALLER SE FORMER DE L’AUTRE COTE DE LA BARRIÈRE DE CORAIL

POUR SOIGNER LES VICTIMES DE MURUROA

JE REMERCIE LA PERSONNE QUI M’A PRÊTÉ CET OUVRAGE


JE VOUS DÉDIE CES QUELQUES MOTS QUI NE SONT DE MOI:

« LORSQUE LE POUVOIR DE L’AMOUR SURPASSERA L’AMOUR DU POUVOIR,

ALORS LE MONDE CONNAITRA LA PAIX »

PAGE SUIVANTE..

Publié par : wanalai | février 16, 2011

VISITE DE L’EVALUATEUR UICN: LA SPOLIATION CONTINUE

Deux ans et sept mois après l’inscription des Lagons de Nouvelle-Calédonie : Diversité récifale et écosystèmes associes au Patrimoine Mondial de l’UNESCO, la mission d’évaluation du bien inscrit arrive sur le caillou très prochainement.ORDRE DE MISSION DE L’ÉVALUATEUR UNESCO:

MADAME JOSEPHINE LANGLEY


LA MISSION DU RAPPORTEUR SPÉCIAL DE L’ONU AU MWA KA (NOUMÉA)

150 ANS APRÈS



LA RECONNAISSANCE DE PATERNITÉ

EST INSCRITE SUR LE REGISTRE DES INVITATIONS AU COCKTAIL, EN GUISE DE BONNES FAVEURS.

UN ACTE DISCRIMINATOIRE ! C’EST LAMENTABLE ET ECOEURANT !!

AU NOM DE QUOI NE RELAIS T-ON CORAIL VIVANT QUE SUR LE BANC DES COCKTAIL !!

A Suivre..

Programme de L’UICN ICI

 

 


Le travail et la persévérance des associations et collectifs d’associations (le Congrès Populaire Coutumier kanak, Réveil Quotidien, l’UGPE, l’UNPK, la Dynamique FLNKS du Sud ainsi que Corail Vivant) a enfin abouti à la venue du Rapporteur Spécial de l’ONU sur les Droits des Peuples Autochtones : Monsieur James ANAYA.

Interpellation des collectifs et associations lors de la 77e Session du

Comité pour l’Élimination de la Discrimination Raciale

Cependant tout comme les langues kanak, les savoirs, les savoir-faire ou cultures traditionnelles qui ont du mal a trouver légitimité auprès des institutions, nous ne pouvons pas en dire autant de l’appropriation du travail des autres par l’État français et ses représentants institutionnels.

Regardez cette aberration !!! Qui paie, gouverne.

Comment ce fait-il que l’État Français prenne la primeur du programme sur la venue de Monsieur James ANAYA, alors que le but principal de cette mission n’est autre que la rencontre du peuple premier et faire un état des lieux de la situation du Kanak en Nouvelle-Calédonie ?

NOUS NE SOMMES PAS DES INTÉGRISTES, MAIS SIMPLEMENT UN PEUPLE PREMIER QUI RÉCLAME DE FAIRE VALOIR SES DROITS EN TANT QUE TEL, QUI RÉCLAME LIBERTÉ D’EXPRESSION, QUI RÉCLAME DES MOYENS POUR ACCOMPAGNER NOTRE PAYS EN TOUTE LÉGITIMITÉ, POUR QUE DEMAIN NOS ENFANTS S’ÉPANOUISSENT DIGNEMENT DANS LA FORCE DE LEURS ANCIENS.

PROGRAMME DE MISSION DU RAPPORTEUR SPÉCIAL DE L’O.N.U

<a href= »https://marinakahlemu.files.wordpress.com/2011/02/itinc3a9raire-de-mission-james-anaya-2011-02-04-c3a0-08-03-151.png »><img class= »aligncenter size-full wp-image-667″ title= »Itinéraire de mission James Anaya 2011-02-04 à 08.03.15″ src= »https://marinakahlemu.files.wordpress.com/2011/02/itinc3a9raire-de-mission-james-anaya-2011-02-04-c3a0-08-03-151.png &raquo; alt= » » width= »500″ height= »695″ />

 

<a href= »https://marinakahlemu.files.wordpress.com/2011/02/itinc3a9raire-pour-mission-james-anaya-2011-02-04-c3a0-08-03-53.png »>

15 minutes d’audience avec le Rapporteur Spécial sont autorisées par association.

Mais pourquoi aussi peu de temps pour discuter de problèmes aussi graves, aussi lourds et surtout  fondamentaux pour le peuple premier ??

avec 1h30mn de visites (squats, quartiers défavorisés,  rencontres de collectifs et associations de quartiers, boues de stations d’épuration).

Incompréhensible et aberrant !!!!

Le Sénat Coutumier de Nouvelle-Calédonie :

pilote officiel de la venue du Rapporteur Spécial de l’ONU

 

Alors que des associations font des bingos pour financer leurs déplacements dans le but de porter la parole ou financer leurs procédures judiciaires, des ONG environnementales dotées de réseaux internationaux  perçoivent des subventions phénoménales.

Des enveloppes qui sont attribuées à des associations environnementales tels le WWF, Conservation International ou Mocamana qui n’ont que pour finalité: d’anéantir nos actions.

Est-ce réellement utile puisque la Nouvelle-Calédonie continue, bon gré, mal gré d’être déforestée du nord au sud, le Lagon pollué, le corail  blanchi, sans aucune autre forme de précaution.

ORIGINAIRES DU PAYS,  AVONS-NOUS LE DROIT D’OBTENIR DES FONDS ET D’EN DISPOSER « LIBREMENT » POUR FAIRE FONCTIONNER

UNE ASSOCIATION LOI 1901 ?

ALLONS-NOUS CONTINUER DE LAISSER CE PAYS ÊTRE GÉRÉ PAR DES PERSONNES EXTÉRIEURES ??

SI C’EST LE CAS,

QUE NOS RESPONSABLES ACTENT CE PRINCIPE UNE BONNE FOIS POUR TOUTE.

A suivre…

L’attente du Rapporteur Spécial de l’ONU était interminable aujourd’hui au Haut-Commissariat de Nouméa.

SORTIE DE LA DÉLÉGATION DE L’O.N.U. DU HAUT-COMMISSARIAT DE NOUMÉA

Nous attendions dans le calme, les « triples » a la renverse, ensemble et le cœur plein d’espoir d’être enfin entendu

COLLECTIF D’ASSOCIATION QUI S’EST CONSTITUE POUR L’OCCASION

MERCI MONSIEUR J. ANAYA D’AVOIR RÉPONDU AU CRI DE DÉSESPOIR DU COLLECTIF

Pour l’occasion la Ville de Nouméa a bien fait les choses en mettant les scelles sur les boues nauséabondes de la station d’épuration du Mont Te ou nous avions prevu damener Monsieur J. ANAYA. A defaut de quoi, nous avons tout de même poursuivi notre visite de Montravel avec ce dernier.

DES HAUTEURS DE MONTRAVEL

Tres attentif aux explications de Yamel Waio, le Président du S.E.L., le Rapporteur Spécial a pu apprécier l’ampleur des impacts environnementaux auxquels ces résidents sont exposes.

ET AUSSI RÉPONDU AUX MULTIPLES QUESTIONS D’ ANAYA JAMES

Heureusement que nous avions pense a prendre notre appareil de photos car les journalistes ont brille par leur absence. L’une des journalistes m’a répondu que l’évènement n’était financièrement pas intéressant pour elle.

Sur la planète entière, les cocotiers et plages de sable blanc attirent les mannes financières. Cependant les hôtels chez nous, s’ils sont  loin de faire le plein pot des remplissages de chambres, ils font certainement le plein pot des poches de certains.

La vraie question est de savoir : DE QUELLE VACHE A LAIT PARLE-T-ON ?

LES VENTS DOMINANTS AU RENDEZ-VOUS DE L’O.N.U

et encore faudrait-il que cette vache produise du lait naturellement BIO

L’ASSOCIATION RENAISSANCE CULTURELLE ET LA DÉLÉGATION DE L’O.N.U

MONSIEUR ANAYA ET LA TOUR DE PISE DE LA CITE DE TINDU

L’ASSOCIATION REVEIL QUOTIDIEN ET MONSIEUR ANAYA

Monsieur ANAYA James poursuit ses visites et sera dans quelques jours a Goro dans le sud de l’ile ou l’exceptionnelle richesse naturelle de cette région lui a valu d’être inscrite sur la liste des patrimoines mondiaux de l’UNESCO, il y a tout juste deux ans.

Cependant,

NON AU TUYAU DE L’USINE CHIMIQUE DE VALE-INCO

ET SA FUITE D’ACIDE CLASSÉE SANS SUITE PAR LE TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE NOUMÉA

DES DÉPASSEMENTS DE CO2,

C’EST LE SORT QUI NOUS ATTEND AVEC TROIS CENTRALES A CHARBON QUI REJETTERONT 36 TONNES DE CO2/HAB/AN.

DES BELLES ASSOCIATIONS DE PRODUITS TOXICO-CHIMIQUE

DÉPOSÉES AUX QUATRE COINS DES SOLS DE L’ILE FONT QUOTIDIENNEMENT UN BEAU COCKTAIL

POUR L’EXTINCTION DE « L’ILE LA PLUS PROCHE DU PARADIS »

DE MULTIPLES ÉMISSAIRES AUX DIFFUSIONS TOXIQUES

QUI DÉSÉQUILIBRENT LES ÉCOSYSTÈMES NATURELS

ET CONTRIBUENT DÉJÀ AU DÉFICIT DE LA CHAINE ALIMENTAIRE

LES MAMANS DE CORAIL VIVANT QUI S’EXPRIMENT

ET QUI TRAVAILLENT BEAUCOUP AUSSI POUR L’AVENIR DE LEURS ENFANTS

PAGE SUIVANTE..

Publié par : wanalai | janvier 24, 2011

CONSERVATOIRE DES ESPACES NATURELS

Depuis plusieurs années des subventions phénoménales sont attribuées a de grosses associations environnementales (comme le W.W.F, Conservation International, Mocamana ou l’Association pour la Sauvegarde de la Nature Néo-Calédonienne) pour la réalisation de projets a préserver le milieu naturel.

PRINCIPE DE PRÉCAUTION : QU’ADVIENT-IL DE LA FORET ORIGINELLE

OU DES SAVOIRS TRADITIONNELS ?

En 2008 et pour faire suite a l’inscription des « Lagons de Nouvelle-Calédonie : Diversités récifales et écosystèmes associes » au Patrimoine Mondial de l’Humanité, l’UNESCO a formule la demande de création d’un Conservatoire des Espaces Naturels (C.E.N) qui n’est qu’une coquille vide.

 

EMBOUCHURE DE LA RIVIÈRE DES PIROGUES APRÈS LE PASSAGE DE LA DÉPRESSION TROPICALE FORTE :VANIA

Beaucoup de risques majeurs ne se manifesteront que dans plusieurs années , voire, plusieurs décennies, et la spéculation sur « l’innocence » des populations, va déjà bon train.

Si les bouleversements dans l’activité économique ont, certes, permis d’échapper, partiellement, à la « Crise »,

Ils auront aussi, à coup sûr, des impacts sur la structure socioculturelle du pays.

PRÉPARATION DU BOUGNA : Met Traditionnel

Les inégalités se sont aggravées et,

– malgré les apparences (Comités de gestion participative, …), la population n’est pas correctement associée et informée,

– les associations sont très peu aidées face à l’ampleur de la tâche,

– les initiatives de la France en faveur des récifs coralliens, si elles sont très concrètes et apparemment bien financées, sont essentiellement orientées sur une approche scientifique accompagnée de quelques redondances pédagogiques dont l’efficacité n’est pas prouvée.

OUVEA 2007 : FÊTE DE LA MER

– Les Provinces ne disposent pas des moyens nécessaires et suffisants pour assurer et partager la gestion du Site en Série avec les populations. En conséquence elles créent un schéma cadrant avec les critères demandés par l’UNESCO. Derrière ce grand nombre de personnes, qui seront généreusement exposées au passage des experts, il n’y a aucune densité.

Older Posts »

Catégories

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.